Mes who à moi

Publié le par corsaire64

Revenir sur les Who c'est revenir quelques années en arrière malgré que ce groupe officie encore autour du duo Daltrey/Townsend. Premier disque ? Je ne sais plus vraiment surement dans les années 80's. Comment connaissait-on les Who ? Il y avait ceux qui y venaient directement par leurs frères soeurs, qui avaient les vynyls soit ceux qui s'intéresser au rock. J'y suis venu par la rumeur et par le biais d'un dinosaure comme Led Zeppelin. En m'intéressant au dirigeable je lisais dans plusieurs biographies que Keith Moon était un grand copain de Bonham. De plus tous ceux qui me parlaient des Who me parlaient de ce batteur : "écoutes les Who, punaise Keith Moon à la batterie c'est de la folie". Alors je n'eus qu'un but un jour me procurer un album, une cassette. Je ne savais pas quel album au final mais il me fallait un truc des who à me mettre sous l'oreille.(merci à toi Thom pour ton commentaire mais je n'avais pas fini l'article errare humanum est). C'est donc un double  album qui a atteri dans mes bacs. Oh pas le truc génial mais il y avait là deux trente trois tours. Le "best of the first years" : my generation, I can't see for miles, Pinball wizard, magic bus, kids are all right, mais aussi pictures of lilly, boris the spider, run run run. J'étais un peu dubitatif en fait. Et à vrai dire les Who au premier abord ne m'ont pas laissé un souvenir impérissable. Ceci je pense était du à l'habitude qu'avaient mes oreilles d'entendre les sons de Page, Blackmore, Gilmour. Mais j'avais quand même devant plus de trente chansons d'un des plus grands groupes de rock. Et il était vrai que Keith Moon en mettait partout. Après plusieurs écoutes et pas mal de documentations(les who, le mouvement mod) ce disque est devenu quelque chose de fétiche pour moi.

Mon premier vrai et grand disque des who ne fût pas un album en studio mais un live bien trempé"live at leeds" où là je compris enfin vraiment qui étaient les who. Ce qu'étaient leur force, leurs atouts, leur mélodie, leurs riffs. Dès la première écoute il me tardait qu'une seule chose : écouter les versions studios : my generation, substitute, magic bus en live. Je me disais en live çà doit être plus long, plus plus toujours plus avec ce genre de groupe. J'avoue que je suis resté derrière par terre car tout dans ce disque a été un terrible électro-choc. Les who étaient devenus à mes yeux le groupe de rock électrique électrisant. Je les ai donc porté dans mon coeur, mes oreilles, et ma pensée comme les dignes acolytes des stones, beatles, led zeppelin. Du coup il n'y a pas longtemps j'ai pu racheter le "live at leeds" en version...longue.

Quelques mois après, en pleine explosion des radios libres un ami présentait une émission qui retraçait le parcours des who. C'est là que le deuxième électro-choc s'est fait en écoutant deux chansons : won't get fooled again, et my wife. Tellement les morceaux m'avaient retourné je téléphonais à la radio pour leur redemander le titre du vynyl en question. Le matin même je prenais mon disquaire d'assault et emportais jalousement sous le bras mon "who's next". Première écoute ? Le mal était fait : going a mobile, barba o rileyn, getting in tune, won't get fooled again(repassé 150 fois), my wife bref tout était là un album un son, et un groupe sur le toit du monde. Tout y était ciselé comme de la dentelle. Oui les Who étaient un groupe de barges, un vrai groupe de rockers comme on en faisaient plus. Et même si les Jams et Paul Weller se réclamaient du mouvement mod j'avoue que je les trouvais toujours en dessous.

Les disques étaient à l'époque un véritable lien social. De copains, en copines je me suis retrouvé avec Tommy Who are you quadrephonia(non les djeuns ce ne sont pas les experts qui ont composé cette musique !!), et puis il y a eu l'après keith moon. J'ai quand même ces albums jusqu'à il y a pas longtemps encore un best of. Je gère difficilement dans l'écoute l'après Entwisle bassiste de talent(un de mes bass heroes préférés après Jack Bruce) mais il est vrai qu'à chaque fois que le duo Townsend/Daltrey fait son apparition je suis aux premières loges. A vrai dire je suis même un fan des who des plus ecsécrables j'aime tout ce qu'ils ont fait ou font. Mais "live at leeds", "who's next", "tommy" traînent très souvent sur le haut de ma chaîne hifi. On n'arrête pas l'histoire on la prend en marche....

tiens aujourd'hui encore je siffle see me feel me bizarre çà !!!

Commenter cet article

bruno 12/11/2008 00:04

J'ai jamais été accro des Who, mais bon faut bien avouer qu'à cette époque les groupes tentaient des choses, c'était bon ou mauvais, mais au moins il se passait des choses...Bon, j'ai un son dans la tete, je vais faire un tour sur You Tuyau...

Thom 06/11/2008 19:25

(tout de suite c'est plus clair...)

Thom 02/11/2008 14:10

... et alors, ça s'est fini par quel disque ?